PAD-MC2/MUFFA: Satisfécit du Comité de Pilotage

C’est le sentiment exprimé par le Président et les membres du PAD-MC2/MUFFA à l’issu des travaux de la 18e session du Comité de Pilotage tenue le 14 mars 2017 à Yaoundé, sous la Présidence de Son Excellence Henri EYEBE AYISSI, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Président du COPIL PAD-MC2/MUFFA.

C’est une des salles de conférence de l’hôtel DJEUGA PALACE à Yaoundé qui a servi de cadre le 14 mars 2017 aux travaux de la 18e session du Comité de Pilotage (COPIL) du Projet d’Appui aux Etablissements de Microfinance de Développement MC2/MUFFA (PAD-MC2/MUFFA). Pour cette première session de l’année 2017, présidée personnellement par le MINADER, Président du PAD-MC2/MUFFA, les membres ont fait le point sur les activités du projet depuis son lancement en 2006. Dans son propos introductif, le Minader a rappelé la principale mission du projet qui est de «  contribuer de façon durable à l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées dans les zones d’implantation des MC²/MUFFA sur le territoire national, en facilitant leur accès aux services financiers adaptés à leurs conditions socioéconomiques ».

Présentant le bilan des activités au 31 décembre 2016, Dr Justin BOMDA, Coordonnateur National du projet a indiqué que le total des ressources allouées par le MINADER se chiffrent à 4,07 milliards FCFA, dont 2,24 milliards (55%) de ligne de financement pour l’octroi de crédits aux petits producteurs ruraux, et le reste pour l’appui en équipements divers et le renforcement des capacités des divers acteurs impliqués. Le taux d’utilisation de cette ligne de financement au 31/12/2016 est de 407% par effet revolving (soit 9,11 milliards de FCFA de crédits accordés à 47 698 bénéficiaires, dont un peu plus de 52% de femmes). Le taux d’exécution cumulé du projet est de 97,91%, et de nombreux effets positifs sont enregistrés sur les MC² et MUFFA et leurs membres qui sont les principaux bénéficiaires finaux, ainsi que sur leur association (AMC²), et sur leur structure d’encadrement technique, ADAF.

Plus de 187 milliards de crédits accordés

On retient également qu’à la date de référence, 116 unités MC² et MUFFA sont opérationnelles dans les dix Régions du pays, et offrent leurs services financiers directement à leurs 228.000 membres, dont de nombreux groupes, coopératives et associations de producteurs agricoles et de ruraux. Les statistiques du projet montrent que ces institutions ont déjà accordé de manière cumulée plus de 187 milliards de francs CFA de crédits à leurs membres, dont un peu plus de 40% aux filières agropastorales. Des chiffres forts évocateurs d’un impact positif du projet confirmés par des enquêtes menées auprès des bénéficiaires, et examinées par les directions techniques du MINADER et le Comité de Pilotage du projet dont les membres ont dit leur satisfaction de l’évolution du projet qui toutefois a encore de nombreux défis à relever. Au rang de ceux-ci, il y a la pérennisation des MC² et MUFFA, la réduction des impayés au taux le plus bas possible, l’octroi des crédits à des taux d’intérêt encore plus bas (les taux actuel oscillant entre 8 et 15%). Durant les travaux, les différents rapports présentés ont été approuvés et les membres ont adopté le Programme de Travail et Budget Annuel (PTBA) 2017 du projet PAD-MC2/MUFFA, tout en adressant leur félicitation au Coordonnateur National du projet pour le travail abattu