Le modèle MC2

Une approche endogène de développement

Présentation du modèle MC2

Le Modèle MC2 est une approche endogène qui permet aux populations, surtout défavorisées, de se prendre en charge et de créer des richesses au travers d’instruments financiers adaptés, afin d’améliorer leurs conditions de vie de manière durable. Ce modèle qui a été conçu par Dr. Paul K. Fokam avec le soutien technique d’Afriland First Bank et l’ONG ADAF, se développe dans différentes communautés depuis 1992 (date de création de la première MC2), avec le concours des populations et divers partenaires.

Les 123 microbanques MC2 et MUFFA issues de ce modèle et opérationnelles dans les dix régions du Cameroun, permettent au 31/12/2016 de toucher plus de 1,2 million de personnes (individuellement et à travers groupes et associations). Elles présentent des résultats très appréciés par la communauté nationale et internationale, et différentes études et recherches démontrent clairement son impact très positif sur le développement des communautés dans lesquelles elles sont implantées.

Dr. Justin Bomda, Secrétaire Exécutif (ADAF)

La Victoire sur la Pauvreté (VP) est possible si les Moyens (M) et les Compétences (C) de la Communauté (C) sont mis ensemble.. Donc, dans notre cas M= Moyens, C= Compétences, C= Communauté, d’où la formule
VP = M x C x C = MC2
Dr. Paul K. Fokam, Concepteur du modedèle MC 2
  • Objectifs

    Les dimensions du Modèle MC2

    Le modèle MC2 se décline en deux dimensions dont l’une essentiellement rurale, constituée des microbanques MC2 qui sont des institutions de microfinance de développement rural. L’autre dimension connue sous l’appellation de MUFFA (Mutuelle Financière des Femmes Africaines) à une vocation urbaine, et constitue un puissant instrument de création de richesse pour les femmes à faible revenu dans les zones urbaines et périurbaines.

  • Fondements

    Les objectifs

    Le Modèle MC2 a un double objectif :

    • Un objectif économique : viabilité économique et financière
    • Un objectif social : action orientée vers les couches pauvres, le développement des infrastructures de base et d’intérêt communautaire.
  • Caractéristiques

    Les fondements

    • Faire prendre conscience à la population qu’elle seule est maître de son destin et qu’elle seule peut apporter des solutions durables à ses problèmes ;
    • Révéler aux populations pauvres leurs immenses capacités managériales qu’elles disposent dans leur patrimoine culturel ;
    • Amener les populations rurales et les couches féminines pauvres urbaines à se prendre en charge de façon durable.
  • Missions

    Les caractéristiques

    • Lien structurel entre les MC2 et MUFFA, une banque privée et une ONG ;
    • Lien entre les populations rurales et urbaines ;
    • Lien entre le système formel et les organisations informelles ;
    • Lien entre les institutions nationales et internationales ;
    • Garanties adaptées aux réalités socioculturelles locales ;
    • Taux d’intérêt compatibles avec l’objectif de création des richesses et de développement durable ;
    • Intégration des valeurs socioculturelles dans la gestion moderne.
  • Processus de création

    Les missions

    La mission principale du Modèle MC2 est de doter les populations d’un instrument de développement qui favorisera l’épanouissement de l’individu et de la communauté entière. Ce processus de développement économique qui est axé autour du modèle MC2, est constitué de cinq (5) phases (chronologiques) principales.

  • Dimensions

    Le processus de création

    • Information et sensibilisation des populations ;
    • Etude de faisabilité ;
    • Collecte du fonds d’établissement (capital initial) ;
    • Tenue de l’Assemblée Générale Constitutive ;
    • Formalités administratives et réglementaires ;
    • Sélection du personnel par le Conseil d’Administration ;
    • Formation du personnel par Afriland First Bank et ADAF ;
    • Recherche et aménagement ou construction du siège ;
    • Ouverture des guichets.