Projet PAD-MC2-MUFFA: Bilan d'une décennie au service du développement rural et agricole

Mois : Août

Année : 2017

Prix : 500 FCFA

Dossier

PAD-MC2/MUFFA

10 ans au service du développement rural

En une décennie de mise en œuvre, le MINADER a alloué au projet PAD-MC2/MUFFA 4,072 milliards de francs CFA, dont 2,24 milliards de ligne de financement pour l’octroi de crédits aux petits producteurs ruraux.

 

Réduire la pauvreté en zones rurales en offrant aux populations des services financiers adaptés à leur contexte socio-économique pour les aider à améliorer leurs conditions de vie, tel est le challenge qui guide les activités du Projet d’Appui aux Etablissements de microfinance de Développement MC2/MUFFA (PAD-MC2/MUFFA) depuis son démarrage en 2006. En une décennie de mise en œuvre, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural a alloué à ce projet 4,072 milliards de francs CFA, dont 2,24 milliards de ligne de financement pour l’octroi de crédits aux petits producteurs ruraux, et le reste pour l’appui en équipements divers et le renforcement des capacités des divers acteurs impliqués. Le rapport d’activités du projet fait état d’un taux d’exécution globale de 97,91%, et signale de nombreux effets positifs sur les MC2 et MUFFA et leurs membres qui sont les bénéficiaires finaux et principale cible du projet, ainsi que sur leur structure d’encadrement technique ADAF, et leur association (AMC²). Le moins que l’on puisse dire est que le bilan des activités est satisfaisant, avec un impact réel et très significatif sur le terrain. C’est l’appréciation générale exprimée à l’issue des travaux de la 18e session du Comité de pilotage de ce projet, tenus le 14 mars 2017 à Yaoundé et présidés par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural. Bien plus, la satisfaction des membres du Comité de Pilotage du projet est d’autant partagée que l’éloquence des résultats enregistrés est confirmée par les informations tirées des divers rapports d’évaluation et enquêtes auprès des bénéficiaires et examinées par les Directions techniques du MINADER et divers partenaires. Les effets positifs du projet sont appréciables à plusieurs niveaux. D’abord, au niveau du secteur agropastoral et rural perceptible à travers le volume de financement alloué à ce secteur ; ensuite, au niveau des capacités et des performances des MC2 et MUFFA dont les principaux indicateurs de performances sont, on ne plus évocateurs, avec entre autres la création de 59 nouvelles unités sur la période du projet et enfin, au niveau des bénéficiaires finaux (membres des MC2 et MUFFA), à travers la facilitation de leur accès aux services financiers et non financiers de manière générale, avec un impact sur l’amélioration de leurs revenus et conditions de vie. De bons points que le présent numéro de votre magazine « Le Défi du Pauvre » entend mettre en exergue et contribuer à la capitalisation des acquis pour la pérennisation des “best practice’’. Ce numéro qui revêt donc un caractère spécial se propose d’exposer globalement l’état d’exécution du projet PAD-MC2/MUFFA et son impact sur les cibles.

Dubois Elie Kemgang

Rédacteur en Chef

Contenu