le-défi-du-pauvre-inclusion-financière

Extension du réseau MC²: Ouverture en grande pompe de la MC² de Nkolmetet

Mois :

Année :

Prix : FCFA

Dossier

Inclusion financière: Une nouvelle approche de lutte contre la pauvreté

Le concept de l’inclusion financière a pour visée la fourniture des services financiers formels disponibles et accessibles pour tous les segments sociaux.

L’éradication de la pauvreté d’ici 2030 prend en compte l’inclusion financière devenue l’un des principaux facteurs de développement économique et de stabilité financière. Elle a pris une place importante dans les discours politiques et économiques des grandes institutions mondiales et internationales, avec pour mot d’ordre la mise en œuvre aussi bien par les pouvoirs publics que les acteurs privés, des stratégies visant à supprimer les barrières érigées sur le chemin de l’accès au financement des acteurs économiques de tous les segments sociaux, particulièrement les personnes les plus vulnérables et les plus exclues des systèmes financiers classiques (les ruraux, les acteurs du secteur informel, les femmes et les jeunes). Les pays africains ne sont pas en marge de cette nouvelle donne. Ils ont répondu aux appels des institutions financières internationales et ont pris des initiatives dans le sens de l’inclusion financière dont l’impact est appréciable. Selon le rapport Global Findex 2017 produit par la Banque mondiale, l’accès aux services financiers en Afrique est en pleine croissance, plus précisément, il a enregistré une hausse de 19,4% entre 2011 et 2017. Cette évolution peut largement être mise à l’actif des services financiers numériques. En effet, les nouveaux acteurs du secteur financier tels que les opérateurs télécoms et les fintechs proposent tous des services financiers axés sur le numérique, lesquels changent considérablement le paysage financier avec plein de nouveaux produits et services. Au rang des innovations, il y a les services financiers en ligne et sur mobile, lesquels permettent d’inclure les personnes même dans les zones les plus inaccessibles. Au-delà de la concurrence, les nouvelles technologies grâce à leurs lots d’innovations peuvent permettre aux prestataires de services financiers traditionnels d’étendre leur marché et d’améliorer radicalement leur efficacité opérationnelle.

Dans ce dossier, nous revenons sur le concept de l’inclusion financière devenue une préoccupation mondiale, présentons quelques données sur les performances africaines en la matière, l’impact du numérique ainsi que des spécificités des structures du modèle MC² qui font d’elles de bons vecteurs de l’inclusion financière. Nous donnons également la parole à Victor NDZANA NDUGA, Coordonnateur National du Programme d’Appui à la Stratégie Nationale de la Finance Inclusive, qui explique la stratégie du Cameroun pour l’inclusion financière.

Dubois Elie Kemgang

Rédacteur en Chef

Contenu